L'avenir est dans le responsive design ?

Pas de panique pour l'instant du côté des entreprises qui en sont à leur première étape de numérisation. Elles ont incontestablement un large panel de moyens pour séduire des millions d'internautes, tous les terminaux confondus. D'ailleurs, pour une grande majorité de sociétés, le ROI espéré du « responsive » est encore flou. Et d'autres procédés seraient selon elles un peu plus rentables pour l'heure, à savoir les applications mobiles, entre autres.

Pourtant, un nombre grandissant de spécialistes en marketing du web voient dans le « responsive design » un pivot du développement d'entreprise. Tout simplement parce qu'en misant sur ce procédé, il s'offre une immense source de revenus potentielle. Effectivement, en plus des internautes classiques plus posés pour rechercher leurs produits à travers le PC, les propriétaires de sites « responsive » s'ouvrent à une multitude de mobinautes qui se multiplient exponentiellement. Qui a raison et qui se trompe ?

Quel est le responsive design d'aujourd'hui ?

Le site web adaptatif se base toujours sur les mêmes principes que ceux d'il y a quelques années : mobiles queries, grille fluide et images flexibles. C'est toujours un concept visant à maximiser le confort de navigation de l'internaute que ce soit via son mobile, son écran de PC ou la smart TV. L'objectif est de lui éviter l'embarras de devoir procéder à des manipulations assez gênantes (défilement horizontal, zoom...).

Sinon, il s'agit aujourd'hui de mettre au point un site au contenu accessible ou au moins appréciable. La vision globale d'un site internet responsive est donc celle d'une plateforme qui permet à l'internaute de visualiser un produit ou un service en un clin d'oeil, et de réagir rapidement en achetant, en commentant, en demandant conseil, etc, en toute connaissance de cause. Autrement dit, il s'agit d'enlever tout caractère chronophage à la navigation sur le Net. Et comme plus de 50% des « surfers » sont sur smartphone, il est évident que le « responsive design » est d'abord pensé plus pour les mobiles.

Le «mobile friendly » avant tout.

Parallèlement au développement du phénomène des smartphones, au début des années 2010, le concept de responsive design est apparu dans le langage des webmestres et des webdesigners. C'est dans ce contexte même que l'autre concept « mobile friendly » a été mis en vogue. Mais ce n'est que lorsque Google a annoncé en 2015 qu'elle privilégiera les sites « mobile friendly », que le tout a pris de la valeur.

Parce que sans Google aujourd'hui, pas de SEO, pas de ROI. Mais même s'il s'agit d'une astuce devenant de plus en plus nécessaire pour optimiser l'interaction entre le fournisseur et son client potentiel, le « responsive design » ou le « mobile friendly »d'aujourd'hui cherche du talent pour le maîtriser. En effet, même si elles disposent d'un service informatique fiable au sein de leur société, il est tout aussi évident que la tâche de concevoir un tel site est à confier à un expert qualifié et chevronné. L'entreprise québécoise snabb et rodolphe de web-evolution en ont par exemple fait une de leurs prestations phares.